Mandala

Signification de Mandala

Le mandala est l’illustration d’images symboliques utilisées pour la méditation.

Il joue un rôle important dans la plupart des traditions orientales.

Grâce aux mandalas, le méditant accomplit un voyage silencieux dans les plus profonds mystères de l’esprit.

Les mandalas sont probablement aussi anciens que l’humanité elle-même. Ils apparaissent sous forme rudimentaire dans certains des premiers signes tracés par les hommes.

Comme tous les symboles authentiques, ils proviennent de niveaux profonds de l’inconscient et, ainsi, sont des outils susceptibles de nous introduire dans les recoins mystérieux de notre esprit.

 

Le plus élémentaire de tous les mandalas est le cercle, symbole important et universel  auquel la psyché humaine répond au niveau le plus profond.

C’est le centre immobile du monde en marche, l’enceinte magique qui définit et protège un espace sacré à l’intérieur duquel nous trouvons la tranquillité et la paix.

C’est la roue de la vie, le symbole de la perfection ultime, le tunnel entre le monde présent et celui du futur, la promesse d’éternité.

Totalité, perfection, unité, éternité, le cercle est un symbole d’exhaustivité qui peut inclure des idées aussi bien de permanence que de dynamisme.

Le cercle est la seule forme géométrique sans divisions et identique en tous points.

Etant une forme sans début, ni fin, il est le plus résonnant de tous les symboles géométriques dans les traditions mystiques.

Le cercle est la forme sur laquelle sont basés tous les mandalas.

Le mot sanscrit «  mandala » signifie disque.

 

Une fois le cercle tracé, on peut y introduire d’autres formes géométriques telles que le carré ou le triangle et y ajouter des symboles.

Ces mandalas plus complexes caractérisent l’art sacré dans de nombreuses traditions spirituelles, en particulier l’hindouisme et le bouddhisme.

Ces mandalas savamment élaborés constituent des images du cosmos. On y trouve des créatures divines qui représentent les forces cosmiques à l’origine de l’existence, ou bien des figures géométriques qui révèlent ces forces sous forme plus abstraites.

 On se sert du mandala comme support de la méditation. A cause de sa nature symbolique, le mandala peut aider l’esprit à se concentrer et à s’apaiser, mais aussi à accéder à des niveaux plus profonds de l’inconscient. Il aide le méditant à éprouver une impression mystique de fusion avec le UN à l’origine du cosmos.

 

Bien que l’on associe surtout les mandalas à l’Orient, ils caractérisent également certaines traditions occidentales. Dans le christianisme, l’un des exemples les plus connus est la croix celte : le centre du cercle est aussi le centre de la croix, dont les 4 bras s’étendent au-delà de la circonférence pour symboliser, entre autres, les 4 dimensions de l’espace, la forme humaine, ainsi que l’union entre le ciel et la terre. En fait, le symbole est probablement antérieur au christianisme.

 

Dans l’art sacré de l’Islam, qui interdit les représentations d’Allah et de Mahomet, les formes géométriques dominent. Un segment de cercle, le croissant, ainsi que le cercle complet sous forme d’étoile, figurent le Divin. La demi-sphère, le dôme, représente la voute céleste. En formant le toit de la mosquée, il transforme tout l’édifice en mandala, ce qui aide les fidèles à tourner leur esprit vers Allah.

 

Dans l’hindouisme, le bouddhisme et le jainisme, les 3 grandes religions d’origine indienne, le mandala fait partie intégrante de l’art sacré et c’est un élément essentiel de nombreuses pratiques de méditation.

Le plan de base d’un temple hindou prend souvent la forme d’un mandala qui symbolise l’univers, avec les portes ou les portails à chacun des points cardinaux. Des couleurs  sont parfois associées à chacune de ces orientations : jaune pour le nord – rouge pour l’est – noir pour le sud  et blanc pour l’ouest.

 

Les mandalas ont chacun une vie symbolique propre, apprendre à bien les connaître vous prendra du temps et de l’exercice, de la même manière que cela prend du temps de faire connaissance avec de nouveaux amis.

Au fur et à mesure que votre pratique de méditation va se développer, laissez agir les mandalas à un niveau de plus en plus intuitif et personnel.

Tous les mandalas sont, au niveau le plus profond, une réflexion du soi, du cosmos et de l’amour qui relie tout.

Texte inspiré du livre  « à la source du mandala » de David Fontana et Lisa Tenzin-Dolma